58 minutes pour vivre ou pourquoi il te faut un mentor !

Proverbe chinois : “une simple conversation avec une personne sagace équivaut à un mois d’étude dans des livres”.

Nous voulons tous profiter de la sagesse des hommes passés avant nous sur cette Terre. Non ? Qui aimerait devoir réinventer le moteur à explosion avant de se servir de sa voiture ? Réinventer la roue avant de pouvoir monter sur son skate ?

Dans tous les domaines, nous avons besoin de l’expérience de professeurs pour apprendre de nouvelles choses. Même pour apprendre à marcher nous avons dû être guidés, accompagnés, encouragés par nos parents ! En fait, il n’y a qu’un seul domaine où nous pensons que nous pouvons y arriver seul et que nous sommes assez fort pour réinventer la roue. Un seul domaine dans lequel “le débutant” croit qu’il est suffisamment intelligent pour avancer sans la sagesse d’un professeur à ses côtés. Et ce domaine c’est l’entrepreneuriat.

Parce qu’une entreprise, baby, ça se dirige à l’instinct ! Et ouais mec ! Soit t’es né pour être entrepreneur, soit tu l’es pas ! Point à la ligne !

Mais qui nous a fait croire ce genre de choses ? Qui nous a lavé le cerveau avec ce genre d’idées grotesques ? Est-ce le mythe du self made man ? Est-ce ce “biopic” où un mec génial gagne des millions en claquant des doigts de la même manière que notre poto le sergent Mc Lain sauvait l’Amérique dans 58 minutes pour vivre ? Est-ce-que dans les années 90 des mecs bizarres se sont mis à porter des marcels blanc et un holster puis ont quitté leurs jobs pour devenir flics dans un aéroport et imiter le sergent Mc Lain ?

Et encore : même le mec bizarre en marcel blanc qui veut devenir le sergent Mc Lain est obligé de passer par l’école de police ! Idem pour le gars qui veut devenir paléontologue parce qu’il a trop vu Jurassic Park. Master + stages sont devenus obligatoires.

Et pour notre loulou qui rêve de devenir entrepreneur ? Quel est le parcours obligatoire et formateur ? Rien. Nada. De l’instinct, un bon biopic, un peu de pensée positive, une belle levée de fond et roule ma poule. Allez, STOOOOP.

L’entrepreneur est comme un enfant qui apprend à marcher. Il a besoin d’être guidé et devrait dire de lui-même, comme le bon vieux Socrate: “la seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien”. Reconnaître que l’on a besoin d’être formé est la première marche qui conduit à la réussite de son projet.

La création d’entreprise est le plus vieux métier du monde. Si c’est le plus vieux métier du monde, il y a certainement des méthodes, des techniques, des outils et des systèmes ayant fait leurs preuves non ?

La façon la plus efficace pour apprendre les ficelles du métier de créateur d’entreprise c’est le mentorat. Très peu de gens réussissent sans mentors. Voici ce qu’ils peuvent apporter :

1 – Un mentor nous offre son regard bienveillant et critique à la fois

Souvent, nous ne réussissons pas à voir les choses de manière objective car nous sommes trop impliqués. Nous sommes pris dans les émotions que soulève la situation : la peur, l’excitation, l’émerveillement, l’angoisse, la confusion, l’accablement. Un mentor est quelqu’un d’extérieur; extérieur à nous-même, extérieur au projet. Il voit les choses avec un regard bienveillant et neutre (c’est votre projet, non le sien). Ses remarques peuvent donc nous conduire à une prise de recul, ce qui est très souvent salutaire.

2 – Un mentor nous permet de bénéficier de ses compétences

Lorsqu’il s’agit de comprendre une nouvelle tâche, un mentor expérimenté peut simplifier le procédé, nous guider dans les parties les plus compliquées, nous aider à éviter les pièges et nous avertir des dangers. Bref, il comble nos failles. Un mentor nous évite la dure école qui est de découvrir tout par nous même (réinventer le moteur à explosion avant de vous servir de votre voiture). La dure école est la forme d’éducation la plus coûteuse en ce qui concerne le temps, l’argent et les émotions difficiles. Un mentor nous indique un raccourci et nous guide sur le chemin de la réussite entrepreneuriale.

3 – Un mentor nous donne les ficelles du métier

L’acquisition de n’importe quel savoir ou savoir-faire, nécessite un apprentissage. Un mentor est comme un professeur. Il transmet dans le but de nous rendre autonome. Il saura d’autant plus transmettre ce qu’il aura déjà vécu car l’expérience et le temps produisent la sagesse. Un mentor peut nous offrir la sagesse issue des expériences de plusieurs années en tant que créateur d’entreprise.

Seul vous ne profitez d’aucune synergie.

Votre puissance de réussite est égale à celles de vos mentors.

Vous l’aurez compris, le mentorat est à nos yeux le plus sûr moyen d’apprendre le métier fabuleux de créateur d’entreprise.

Cependant, un bon mentor peut être très difficile à trouver.

Déterminez les disciplines que vous voulez maîtriser puis devenez responsable de votre apprentissage en recherchant quelqu’un qui possède ces compétences. Et surtout qui vous inspire !

Chez Modjo, nous avons tous eu du mal à trouver nos premiers mentors entrepreneurs. C’est pourquoi nous avons fondé Modjo. Chez nous, des entrepreneurs expérimentés deviennent les mentors d’entrepreneurs débutants pendant 90 jours pour lancer la machine sur les rails du succès à raison d’un rdv d’une heure par semaine ! Puis ils vous suivent, le temps qui vous semble nécessaire, lors d’un rdv par mois en répondant chaque semaine à toutes vos questions par email.

Si ce n’est pas déjà fait, n’oubliez pas de vous inscrire ci-dessous à notre programme gratuit disponible par mail afin d’enclencher votre stratégie entrepreneuriale gagnante !

A bientôt !

Grégoire

Modjo.cc – Créateurs d’entrepreneurs heureux.



Tu as envie de lancer/re-lancer ta boîte ?

Inscris-toi à notre programme gratuit et reçois un mail par semaine pour enclencher ta stratégie entrepreneuriale gagnante !