Micro entreprise et auto entrepreneur : quels avantages ?

Micro entreprise et auto entrepreneur, deux domaines presque similaires, mais qui ont chacun leurs caractéristiques propres.

 

Pourquoi créer une micro entreprise ?

Comme tous statut juridiques, nombreux sont les avantages d’une micro entreprise mais il y aussi forcément des limites et contraintes. Les avantages concernent l’administration, la comptabilité et la fiscalité. La raison est qu’il n’a aucune obligation de présenter ses flux et bilans comptables vous pouvez juste faire ce que l’on appelle de la comptabilité de trésorerie (sous certains seuils à vérifier) . Il n’a donc pas besoin de recourir à un service comptable qualifié.

Par ailleurs, le mode de calcul des taxes se fait facilement à partir du chiffre d’affaires. En notant que les impôts sont payés trimestriellement. Un autre avantage est la rapiditité de mise en place de cette structure juridique. De plus un plafond est établi et si ce dernier n’est pas atteint, l’entrepreneur est exonéré de la TVA. Ainsi, si la micro entreprise ne génère pas de chiffre d’affaires, celle-ci a moins de charge.

Par ailleurs, une personne salariée peut monter sa propre micro entreprise et gérer en même temps les deux activités. Cela est possible, si l’autre entreprise employeure est en accord avec ce principe et que les activités n’affectent en rien le bon fonctionnement de votre employeur.

 

Et l’auto entreprenariat, en quoi consiste-t-il ?

Pour les autoentrepreneurs, une ressemblance flagrante est constatée par rapport à une micro entreprise. La seule déclaration à faire au fisc concerne aussi le chiffre d’affaires. Ce qui simplifie grandement le calcul et les formalités administratives. Ainsi, il suffit tout simplement de faire un prorata du chiffre d’affaires afin de définir ce qui reviendra ce que vous devrez payer.

À propos des formalités, il faut savoir que toute personne a le droit de devenir auto entrepreneur. La seule condition pour qu’une personne puisse rester auto entrepreneur est que on chiffre d’affaire ne dépasse pas les 170 000 €. Pour la TVA, le détenteur de l’activité en est exonéré si les ventes sont inférieures à 91 000 €. D’autre part, si l’activité en question est la vente de service, le plafond alloué est de 35 200 €. En notant qu’il est possible de faire une déclaration en ligne.

Dans ce cadre, le responsable n’a qu’à s’inscrire de chez lui pour avoir un statut d’auto entrepreneur. Cela se fait par le biais d’un formulaire CFE de l’URSSAF. En France, il y a plus d’un million d’auto entrepreneur depuis 2016. Un nombre qui ne cesse de s’accroître au fil du temps.

Nous retsons à votre disposition pour valider avec vous le choix du statut juridique le plus adapté à votre activité et à votre stade d’avancement dans votre projet. En effet l’auto entreprise est un bon moyen de lancer rapidement un projet mais il conviendra ensuite de rapidement changer de statut pour basculer vers une « vrai entreprise » ! Nous attendons votre appel ou votre mail avec vos questions !