Que choisir micro entreprise ou auto entrepreneur ?

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) vous accompagne si vous êtes en période de licenciement économique et que vous souhaitez vous lancer dans la création d’entreprise.

Lorsqu’on veut fonder sa propre entreprise, il faut choisir le régime qu’on souhaite adopter, c’est-à-dire micro entreprise ou auto entrepreneur. Et il faut faire attention car ces deux régimes sont à peu près similaires. On pourrait les confondre. Il est aussi nécessaire de savoir si on va garder des avantages tels que CSP si on est auto entrepreneur, de même pour les autres avantages du régime micro entreprise.

Le régime micro entreprise

Le régime micro entreprise peut être défini comme étant un régime fiscal et social allégé. Le micro entreprise tire profit de beaucoup d’allègement surtout au niveau comptable. Micro entreprise et auto entrepreneur ne sont pas des statuts, ce sont des régimes.

Cela signifie qu’ils déterminent les calculs pour les prélèvements fiscal et social d’une entreprise. L’entrepreneur n’est pas assujetti aux TVA dans un régime micro entreprise. Les charges sociales sont calculées en fonction du bénéfice.

L’auto entrepreneur

Pour ce qui est de l’auto entrepreneur, c’est encore plus simple les charges sont en fonction du chiffre d’affaire. Par conséquent, s’il n’y a pas de chiffre d’affaire l’entreprise n’a rien à payer. Pour être précis, si l’entreprise est en phase de démarrage et que la rentabilité n’est pas encore atteinte, elle bénéficie des allègements fiscaux.

Mais il faut retenir qu’une personne ne peut pas garder son CSP si elle devient auto entrepreneur. L’ASP (Allocation de Sécurisation Professionnelle) n’est plus valable pour les licenciés économiques. Surtout lorsque ces personnes décident de créer leurs propres entreprises pendant leur période de chômage.

La loi Pinel

On voit clairement que les régimes micro entreprise et auto entrepreneur sont presque identiques à quelques détails près. C’est la raison pour laquelle l’État a choisi de les fusionner par l’intermédiaire de la Loi Pinel. Cette loi réduit le régime des entreprises individuelles à un seul qui est le régime micro entreprise. Ce régime garde en grande partie les caractéristiques du régime auto entrepreneur. Ce n’est qu’une appellation. Par contre, les inconvénients restent toujours les mêmes. Cela est vrai en ce qui concerne le plafond imposé aux chiffres d’affaire sous peine de passer directement en régime classique. Les entreprises ayant une forte activité et par conséquent des chiffres d’affaires plus importants ne bénéficient pas de ce régime.

Le choix ne s’impose plus donc  puisque la loi Pinel est en train de prendre effet pour améliorer les conditions de ceux qui ont l’initiative de fonder leur propre entreprise. Des avantages très profitables mais pas jusqu’à permettre la conservation du CSP pour les autos entrepreneursNos experts peuvent vous aider dans le choix du régime adéquat pour votre projet d’entrepreneuriat.

C’est toujours astucieux d’apprendre des expériences de ceux qui ont réussi brillamment dans leurs parcours.