S’investir dans l’entrepreneuriat

Profitez de votre congé création d’entreprise pour réaliser votre rêve d’entrepreneuriat.

Nombreux sont les pays qui encouragent fortement la création d’entreprises. Le gouvernement joue le rôle de facilitateur en assurant un climat propice pour l’entrepreneuriat et la création d’emplois. En effet, en France l’économie dépend en partie des PME et des autoentrepreneurs. L’idée de se lancer dans la création d’entreprise pendant un congé création d’entreprise, est un soutien à toute une nation.  C’est créer de la valeur en créant également des emplois.

Les motivations qui incitent à créer sa propre entreprise ?

De salarié à entrepreneur, il y a des illusions qui cachent la réalité. Se mettre à son compte et gérer son affaire peut être difficile pendant les premiers instants. Les obstacles et les difficultés font partie de l’entrepreneuriat, mais la grande différence et la meilleure motivation de l’entrepreneur c’est qu’il se bat pour lui-même. Il est le premier gagnant ou perdant des efforts qu’il a investis.

Bien évidemment, gagner plus d’argent est la principale motivation. La raison d’être d’une entreprise est de réaliser des bénéfices.

Une personne qui travaille dur dans le privé ou au sein de l’administration a moins de chance de finir millionnaire qu’un brillant entrepreneur qui rentabilise mieux son temps. Pour beaucoup, prendre un congé création d’entreprise sera une manière de se défaire d’un employeur. Le fait de devenir son propre patron constitue un accomplissement personnel que beaucoup n’auront pas le loisir de vivre.

Pour de nombreux créateurs, pouvoir se consacrer sur un domaine qui les passionne représente une consécration. Il est bon de savoir qu’une société sur trois est créée par un demandeur d’emploi. C’est donc une solution au chômage.

De multiples solutions de financement

Un certain nombre de  personnes souhaitent créer leur propre entreprise, mais rebroussent chemin dès que la question du financement est abordée. En effet, même si l’argent passe après les idées, le capital constitue le fondement même d’une société. Pour ne pas tomber dans l’abandon, vous disposez de plusieurs solutions de financement.

La première option consiste à investir ses fonds propres. Cela épargne le chef d’entreprise de l’obligation de rembourser des tiers. Cependant, le risque de se trouver dépouillé de ses économies ou de ses biens personnels est réel.

Outre le créateur de l’entreprise lui-même, d’autres personnes pourront également investir leurs avoirs dans le projet. Une autre alternative consiste à faire appel aux investisseurs afin de soutenir la nouvelle société.

Par contre, il est très difficile de convaincre les bailleurs pour les entrepreneurs qui ne disposent pas encore d’expérience. Heureusement, les startups pourront toujours se rapprocher d’une pépinière d’entreprises ou d’un crowdfunding. Il s’agit d’une plateforme où des particuliers viennent soutenir un projet jugé pertinent.

Dans quel secteur porteur s’investir ?

Il est important de bien choisir le secteur dans lequel vous vous investirez. Selon les analystes, le domaine des cosmétiques biologiques est très propice. Celui des marketings d’influence serait également en tête de liste.

Étant donné que tout passe par Internet et le Cloud, la demande sur les solutions de protection des données personnelles va encore s’accroître. Depuis l’année dernière, les secteurs traditionnels vont aussi peser. C’est le cas du bâtiment qui emploie tout de même 1,6 million de personnes parmi la population active. Le transport continuera sa croissance avec de nouvelles offres. Alors encore une fois, profitez de votre congé création d’entreprise, trouver votre marché niche et lancez-vous dans l’entrepreneuriat.

Vous souhaitez avoir plus d’informations ou d’assistance dans votre projet de création d’entreprise ? N’hésitez surtout pas à contacter nos experts, ils vous guideront dans chaque étape de votre projet.